Le nombre impressionnant d’employeurs qui utilisent la vérification des antécédents comme dernière étape du processus de recrutement illustre à quel point on accorde de l’importance à cette pratique. En effet, plus de 86 % des entreprises y ont recours. Cette statistique laisse croire que l’ajout de cette initiative aux processus de RH permet de dégager une certaine valeur. Mais quelle valeur exactement? Les employeurs – aussi bien ceux qui vérifient les antécédents des candidats que ceux qui ne le font pas – ont avantage à connaître précisément ce que leur rapporte cette méthode.

10870-ST-CAFR-LP-Calculate_ROI_711x730